Gryden à la Lenk dans le Simmental

Une randonnée en montagne au plus beau fond de vallée des Alpes

Par monts et par vaux, littéralement

A chaque instant, l’air gagne en fraîcheur et en clarté: le but n’est plus très loin. Devant la vue, vertigineuse et saisissante, on a tôt fait d’oublier l’effort de l’ascension.

Quand le repos est une aventure

Sur la route du Simmental, le Wildstrubel et ses trois sommets ne tardent pas à s’offrir au regard des randonneurs. Le majestueux massif montagneux veille sur la vallée, dont il est le point d’orgue, et fait office de frontière avec le Valais.

Le sac à dos est prêt et les chaussures de randonnée sont chaussées. Tout est prêt pour partir à la découverte du Wildstrubel.

Vue sur le Mittaghorn
Vue sur le Mittaghorn

Une visite chez les marmottes

L’objectif de la journée: la cabane du Wildstrubel. Quatre heures de marche environ la séparent de l’Iffigenalp, notre point de départ. L’ascension est abrupte et la transpiration fait partie du voyage, mais l’objectif en vue et la beauté du paysage montagneux des hautes Alpes sauront compenser cet effort.

Ici et là, dans les pierriers, une silhouette au pelage duveteux surgit de derrière un rocher à la vitesse de l’éclair. A peine aperçue, elle a déjà disparu. La mystérieuse apparition se révèle finalement d’elle-même. La marmotte émet un sifflement strident pour prévenir ses congénères.

Lenk Wildstrubelhütte Terrasse
Cabane du Wildstrubel CAS

Là où beauté et immensité ne font qu’un

A chaque pas, la vue sur la vallée se fait plus grandiose. Après une brève pause au bord du magnifique Rawilsee, il ne reste qu’une heure et demie de route jusqu’à la cabane du Wildstrubel.

A l’arrivée à la cabane du Wildstrubel, les sourires rayonnants s’élargissent encore sur les visages. Fier d’être venu à bout de cette ascension, admirez la vallée dans toute son immensité. Prenez de profondes respirations pour profiter de l’air de l’altitude, d’une clarté inouïe, et savourez le sentiment jouissif d’être libéré de votre quotidien.

Bien qu’elle porte le nom de la chaîne de montagnes, à 2’793 mètres au-dessus du niveau de la mer, la cabane du Wildstrubel ne se trouve pas sur le Wildstrubel : elle est située entre le Weisshorn et une montagne du nom de Rohrbachstein. Au cours du deuxième jour, de nombreux randonneurs longent le glacier de la Plaine Morte pour rejoindre les trois sommets du Wildstrubel.

Lacs «Rawilseeli»
Lac «Rawilseeli»

Comme des peintures éparpillées

En dégustant votre café, confortablement installé en terrasse de la cabane du Wildstrubel, vous pourrez admirer dans le plus grand silence le coucher de soleil et son ballet de couleurs. A cet instant où le temps suspend son vol, le ciel prend des allures de tableau. Des teintes intenses de rouge et de jaune réchauffent une mer de nuages dont émerge ça et là un pic montagneux. Un panorama si merveilleux que vous vous pincerez pour être sûr de ne pas rêver.

La chasse aux étoiles filantes

Le ciel nocturne est paré d’étoiles. Si vous voulez faire un vœu à chaque étoile filante, il vous faudra emporter dans vos bagages une quantité de vœux pour votre séjour à la cabane du Wildstrubel. Ouvrez l’œil pour ne pas les manquer.

En altitude votre sommeil sera si profond et si reposant que vous ne l’oublierez pas de sitôt. Quand vous vous endormirez, comblé, vous rêverez sans nul doute aux promesses du lendemain, et vos songes se pareront des couleurs les plus merveilleuses.